Les petites annonces

Les petites annonces

Écrit par Chris Vorascam
Jeudi, 06 Novembre 2008 08:24
Les sites vous proposant de déposer gratuitement des petites annonces pour vendre un bien se sont multipliés.
Les escrocs ont pris le train en marche et se sont infiltrés dans bon nombre de sites pour trouver des victimes.Tout les interresse :
Véhicules : Voitures, véhicules de collection, moto, scooter, camping-car, tracteurs, camions, bateaux, etc..
Animaux : Chevaux, chiens avec pédigré, bovins, etc..
Objets divers : PC, consoles jeu, téléphones portables, etc..Le noeud de l’arnaque :

Vous déposez une annonce pour la vente de votre bien, véhicule ou tout autre objet ayant une certaine valeur, sur un site internet.
Une personne, résidant généralement en Angleterre ou dans un pays de l’est, vous contacte rapidement par email. A croire que ces escrocs ont mis des alertes sur ces sites pour avoir les nouvelles annonces car les réponses sont très rapides.

L’acheteur vous informe rapidement, sans même avoir vu l’objet de la vente, qu’il est fortement interressé par votre bien. Ce premier mail est généralement en anglais ou un francais approximatif. Les fautes d’orthorgraphe et/ou de grammaire font penser à de l’anglais mal traduit.
Il vous propose de vous adresser un chèque de banque. La valeur du chèque sera supérieur, de quelques milliers d’euro, à la valeur de l’objet. Prétextant qu’il prend les frais de transport et/ou d’exportation à sa charge, il vous demande de prendre contact avec la compagnie de transport afin de finaliser la transaction. Vous devrez alors renvoyer l’argent en suivant les instructions de la pseudo compagnie de transport, généralement dans un pays d’Afrique de l’Ouest. Votre contact insistera pour que vous lui communiquiez rapidement le n° MTCN de votre mandat par Western Union ou MoneyGram. En moins d’une heure l’escroc aura retiré l’argent au bureau local de Western Union, sans qu’il lui soit demander de pièce d’identité puisque vous lui aurez communiqué le n° MTCN et vous n’entendrez plus jamais parler de lui ni de la compagnie de transport.

Entre temps vous aurez déposé le chèque sur votre compte bancaire. Celui-ci sera immédiatement crédité sur votre compte avec une valeur + « x » jours. La banque vous indiquera quelques semaines plus tard que le chèque est sans provision, alors qu’il est faux et débitera votre compte du montant initial du chèque augmenté de quelques frais et aggios divers.
Votre banque chez qui vous avez domicilié vos comptes depuis bon nombre d’années, ne voudra rien savoir, reportant sur vous l’entière responsabilité d’avoir encaisser un faux chèque, vous exhortant à rembourser rapidement le découvert occasionné. Votre conseiller financier pourra même vous proposer un crédit consommation pour vous « aider » à faire face.

Vous n’avez plus qu’à porter plainte pour escroquerie. L’officier de police vous annoncera que malheureusement, les services de police ne pourront rien faire. Ces escrocs opèrent avec de faux noms, de faux passeports ou cartes d’identité, de fausses adresses email, etc… Impossible de les retrouver. Néanmoins, on prendra votre plainte mais celle-ci sera rapidement classée sans suite.

Variantes :

1 – L’acheteur se déplace lui-même pour finaliser la transaction et vous remet un chèque de banque certifié. Ne finalisez aucune transaction un vendredi soir ou un week-end alors que la banque de votre acheteur est fermée.
Quant bien même votre acheteur vous assurera que tout est parfaitement légal, appelez vous-même la banque de votre acheteur (le n° de téléphone est mentionné sur le chèque) pour savoir si on peut vous confirmer la bonne finalité du chèque ou finalisez la transaction après vous être rendu à la banque de votre acheteur pour avoir une confirmation. Quand vous mentionnerez à votre acheteur, votre intention de procéder ainsi, si il s’agit d’un escroc, celui-ci s’éliminera de lui même.

2 – L’acheteur vous propose de vous adresser un virement bancaire, par le biais d’un compte ouvert avec de faux papiers et alimenté par un  faux chèque, toujours supérieur au montant de la transaction. REFUSEZ ! Il peut s’agir d’un faux virement. Tout comme le réglement reçu par chèque déposé sur votre compte, la banque mettra plusieures semaines pour vous informer que le virement n’est pas valide.

3 – L’escroc vous annoncera avoir fait le virement preuve du virement à l’appui et vous demandera de partager les frais (droits et taxes) de la zone U.E.M.O.A, Union Economique et Monétaire Ouest Africaine, pour débloquer le virement. L’arnaque est là !

Ce qui doit vous faire douter :

– La personne achète votre bien sans même l’avoir vu !
– La personne vous règle une somme d’argent supérieure à votre bien.
– La personne souhaite être uniquement payée par WESTERN UNION (Aucune identification n’est demandée)
– Votre interlocuteur parle mi-français/mi-anglais.
– Aucune communication téléphonique possible.
– Vous êtes le vendeur, vous n’avez donc aucun frais à payer.

Mis à jour ( Jeudi, 06 Novembre 2008 08:53 )